Production : 6 indices que vous devriez investir dans le management de vos contraintes

 Apprenez à manager les contraintes de votre chaîne de production

 

Voici une brève liste de six indices indiquant que vous gagneriez à investir dans le management de vos contraintes.

Si vous reconnaissez le cas de votre entreprise au travers de l’une de ces affirmations au minimum, vous gagneriez à vous intéresser au management de vos contraintes.

1. Vous pourriez vendre davantage si seulement...

2. Vous ne pouvez pas investir dans des ressources supplémentaires

3. Vous avez trop de stocks mais jamais ce qu’il faut

4. Vous avez des chasseurs de pièces

5. Vous n’arrivez pas à livrer dans les temps

6. Vous ne savez pas si votre organisation est en V, A ou T

 

Couvertures des livres de Philip Marris

Voyons plus en détail si ces situations s’appliquent à votre entreprise.

     

1. Vous pourriez vendre davantage si seulement...

...vous aviez davantage de produits disponibles ! Or la demande excède votre capacité et c’est un crève-cœur de ne pouvoir servir les clients.

Pire encore : les voir se fournir auprès de vos concurrents !

Avant de connaître le management des contraintes, la plupart des managers gaspillent la capacité limitée de leurs ressources les plus précieuses. Une fois initiés, il est fréquent de dégager 20% de capacité supplémentaire sans investir en ressources additionnelles ni sous-traiter.

Mais peut-être opérez-vous dans un marché saturé et très concurrentiel ? Vendre plus n’est alors possible qu’en prenant des parts de marché à vos concurrents.

Aujourd’hui, peu ou prou tous les concurrents peuvent disposer des mêmes technologies, de machines similaires et de ressources comparables. Ce qui va les différencier, c’est la bonne utilisation de toutes ces ressources.

 Là encore le management des contraintes aide à se doter d’avantages concurrentiels difficiles à imiter et ainsi à étendre ses parts de marché. 

 

2. Vous ne pouvez investir dans des ressources supplémentaires

Le plus souvent il n’est pas nécessaire d’investir (de suite) dans des ressources supplémentaires, il faut d’abord exploiter correctement les capacités installées.

Or seul un petit nombre d’entre elles déterminent la performance globale. On évoque à ce sujet la loi des 1/99. C’est précisément sur ces ressources extrêmement précieuses et critiques que se concentre le management des contraintes.

 

3. Vous avez trop de stocks mais jamais ce qu’il faut

Ignorer les règles vertueuses du management des contraintes conduit à occuper les ressources non critiques d'une chaîne de production “pour assurer la productivité”, ce qui en réalité ne conduit qu’à l’augmentation des stocks et encours inutiles.

Ainsi dispose-t-on de stocks importants, mais jamais de ce qu’il faut. Pire, la panique autour de commandes urgentes en retard amène à se croire en surcharge quand, en réalité, l’entreprise souffre d’une sous-charge souvent importante mais invisible.

 Le management des contraintes libère les ressources non critiques des contraintes artificielles et ne les active qu’au besoin, diminuant ainsi drastiquement les stocks et encours inutiles.

 

4. Vous avez des chasseurs de pièces

 

Les chasseurs de pièces sont la conséquence de ce qui précède et l’un des symptômes visibles.

Du point de vue Lean, les chasseurs de pièces sont un gaspillage ajouté à un autre gaspillage (stocks inutiles) car ils ne résolvent aucun des problèmes qui amènent à égarer des pièces.

 

5. Vous n’arrivez pas à livrer dans les temps

Le temps de traversée d’uune chaine de production ou d'un processus est directement proportionnel au niveau des stocks, en vertu de la loi de Little. Plus vous avez de stocks, qui plus est en grande partie inutiles, plus le temps de traversée sera allongé.

 De plus, les aléas qui ne manquent pas de survenir contribueront encore à allonger les délais, rendant les prévisions et promesses de livraisons hautement incertaines.

Le management des contraintes conduit à respecter les délais à 100% en toute sérénité. Le flux débarrassé des stocks et encours inutiles devient fluide et “lisible”. Tout problème qui mettrait le respect de délai en question peut immédiatement être détecté et traité.

 

6. Vous ne savez pas si votre organisation est en V, A ou T

Toute organisation peut se décrire au travers des modèles génériques dits V, A et T ou une combinaison de ces types.

Ces lettres représentent la forme du flux qui d’une matière souvent unique finit en grande variété de produits dans le cas du V, un nombre important de pièces et sous-ensembles convergent vers un produit unique dans le cas du A et un tronc commun autorise une large palette de variantes avec le T.

Connaître la typologique de sa chaîne de production au travers des modèles décrits par le management des contraintes permet de comprendre ses problèmes et mettre en place des solutions robustes, éprouvées et très efficaces.

 

Pour en savoir plus sur le management des contraintes :  

Nos formations

Notre chaîne Youtube

Le site Management par les contraintes

 Photo du logo de Marris Consulting



Partagez cette page sur :

© Marris Consulting
ContactMentions légales

Sur les réseaux sociaux
   

Conception : 2exVia
Avec MasterEdit®