Industrie aéronautique : Management de Projet par la Chaîne Critique et excellence opérationnelle prennent leur envol


L'industrie aéronautique, un secteur porteur

L’aéronautique est un secteur porteur. Dans le classement des 100 premiers sites industriels français du magazine L’Usine Nouvelle (L'Usine Nouvelle n° 3431 du  09 juillet 2015), plus d’un quart des sites répertoriés font partie de l’industrie aéronautique. Dans le même article, il est question d’envolée des recrutements, de pluie de commandes d’avions, de cadences de production qui s’accélèrent et d’une filière qui manque de bras.

Un fort contraste avec le paragraphe suivant sur l’industrie automobile, qui reste le premier employeur mais annonce 4 000 postes en moins, des usines qui attendent leurs nouveaux modèles de véhicules ou leurs investissements.

L’industrie aéronautique est en passe de détrôner l’automobile non seulement en termes de croissance mais également comme secteur de référence et de creuset des bonnes pratiques et techniques innovantes du futur proche, telle que l’additive manufacturing, la réalité augmentée ou encore l’emploi de cobots.

En termes de bonnes pratiques, c’est le Management de Projets par la Chaine Critique (plus d'information sur le site chaine-critique.com) et l’excellence opérationnelle au sens large qui sont à l’honneur et qui forment une part importante de nos activités de conseil et de formation dans ce secteur (retrouvez toutes nos formations).

En phase de développement par exemple, le fort taux d’externalisation vers les systémiers et équipementiers nécessite une tenue des délais de tous les acteurs de la supply chain pour garantir le lancement commercial d’un nouvel aéronef. En la matière, le Management de Projets par la Chaine Critique, bien qu’encore relativement confidentiel, a été identifié comme facteur différenciant par nombre d’entreprises car « supérieur » au management de projets traditionnel.

Ce même constat est partagé par les acteurs de la branche MRO. L’industrie aéronautique ce n’est pas que la construction d’aéronefs mais également leur maintien en état, leur révisions et maintenance (MRO, Maintenance Repair and Overhaul). Ainsi, ce secteur fournit également, et de manière industrielle, de quoi maintenir la valeur d’usage et la disponibilité opérationnelle des biens qu’elle produit et vend.

La disponibilité opérationnelle est très importante pour que leurs clients civils et militaires conservent leurs capacités de générer du profit (compagnies aériennes), de porter secours (hélicoptères de la sécurité civile ou avions médicalisés pour rapatriements sanitaires, par exemple) ou encore d’intervenir sur des théâtres d’opération.


Chaîne Critique, identification des goulots et Lean

Couverture du livre LEAN MRO

Les acteurs les plus en pointe du secteur aéronautique, qui se distinguent de leurs concurrents par des performances très supérieures, convergent vers l’utilisation de trois approches combinées :

  • La planification des tâches (en projet de développement ou pour les interventions sur aéronefs) avec le Management de Projet par la Chaîne Critique afin de garantir la tenue des délais par une planification robuste, prenant en compte la charge des différentes ressources,

  • L’identification des ressources goulots (humains ou matériels) et une gestion appropriée de ses ressources précieuses,

  • Les principes du Lean pour garantir que le planning soit bien tenu et de manière efficiente, c’est-à-dire avec les ressources justes nécessaires et que les ressources goulots reçoivent bien le traitement de faveur qu’elles méritent : élimination ou tout au moins réduction des tâches à non-valeur ajoutée, des purs gaspillages, réduction des variabilités et de la non-qualité, etc.

On retrouvera dans cette description des éléments de la Théorie des Contraintes, du Lean et du Six Sigma utilisés en synergie et que les adeptes désignent sous l’acronyme TLS ( plus d'informations sur le scoopit TLS).

Si la Théorie des Contraintes tend à prendre une place de plus en plus importante dans ces démarches, elle est encore peu citée. A titre d’exemple, un livre référence en la matière est titré « Lean Maintenance Repair and overhaul » bien que la démarche exposée soit basée en majeure partie sur les concepts de la Théorie des Contraintes.

Le ferroviaire comme l’aéronautique

La construction ferroviaire et la maintenance des matériels roulants en centres sont très similaires à la construction d’avions et leur MRO. On ne sera donc pas surpris de retrouver des approches similaires dans ces activités, vous pouvez voir ou revoir des exemples réalisés au cours de nos projets.

 


Partagez cette page sur :

© Marris Consulting
ContactMentions légales

Sur les réseaux sociaux
   

Conception : 2exVia
Avec MasterEdit®